Accueil » Bulletins » Logiciels de Recherche – Bulletin d’avril 2018

Logiciels de Recherche – Bulletin d’avril 2018

Posted
on 12 avril, 2018

L’atelier annuel sur les logiciels de recherche fait peau neuve! Nous sommes ravis d’annoncer qu’il fera désormais place au Colloque canadien sur les logiciels de recherche.

L’événement prendra de l’ampleur, ce qui nous permettra de nous attaquer aux difficultés qu’éprouvent les développeurs de tels logiciels au pays et ailleurs dans le monde. La première mouture du colloque aura lieu à Ottawa, les 29 et 30 mai prochains.

Qui devrait y assister?

  • Ceux qui élaborent des logiciels pour la recherche universitaire (peu importe le titre de leur poste)
  • Les chercheurs en informatique
  • Les étudiants
  • Ceux qui développent des logiciels ouverts pour la recherche
  • Les chercheurs qui s’intéressent à la création de logiciels

Pourquoi y assister?

  • Pour resserrer les liens entre les développeurs de logiciels scientifiques du milieu universitaire canadien
  • Pour accroître l’impact des fonds publics injectés dans la recherche
  • Pour apprendre des choses, collaborer, échanger des idées et discuter des problèmes communs qui touchent le développement de logiciels pour la recherche dans les universités

Le tarif réduit de l’inscription prend fin le 1er mai. Nous espérons que vous pourrez être des nôtres à Ottawa à la fin de mai. Pour en savoir plus ou pour vous s’inscrire, visitez logicielsderecherche.ca

Appel à projets 2b du Programme Logiciels de recherche : la réutilisation des logiciels scientifiques

L’appel à projets 2b, deuxième appel lancé par CANARIE dans le cadre de son programme Logiciels de recherche, est clos. Nous tenons à remercier tous ceux qui ont soumis un projet à cette occasion et ont ainsi manifesté le désir d’adapter leur plateforme pour que d’autres équipes de recherche puissent s’en servir.

Pour en apprendre davantage sur l’appel 2b et les objectifs visés, visitez https://old.canarie.ca/fr/logiciels/financement/.

Restez à l’affût. CANARIE dévoilera les projets retenus plus tard dans l’année.

Essai pilote de HUBzero

HUBzero® est une plateforme ouverte permettant de concevoir de puissants sites Web de recherche sur lesquels on hébergera des outils d’analyse, publiera des données, mettra des ressources en commun, collaborera et bâtira des groupes dans un même écosystème Web.

Nous pensons que HUBzero faciliterait la tâche des équipes qui ne bénéficient pas d’un soutien informatique attitré dans le cadre de leurs recherches. L’objectif est de recourir à la plateforme HUBzero pour créer un logiciel de scientifique réutilisable dont ces équipes pourront se servir.

Depuis quelques mois, l’équipe des logiciels de recherche de CANARIE ne ménage pas ses efforts pour approfondir les capacités de HUBzero et nous sommes heureux de vous annoncer qu’un projet pilote a démarré avec l’Université Carleton et l’Université de Victoria. Le but est de mieux venir en aide aux équipes de recherche avec la plateforme HUBzero. Nous espérons que celle-ci s’avérera d’une grande utilité pour les équipes qui souhaitent collaborer en recherche, mais n’ont ni les moyens, ni l’expertise pour se lancer dans une telle aventure.

Atelier international sur les chefs de file en création de logiciels scientifiques

En janvier, Scott Henwood, directeur du programme Logiciels de recherche, a eu l’insigne privilège d’assister à une rencontre qui rassemblait les sommités internationales en ingénierie logicielle. Le colloque s’est déroulé à Londres, au R.-U., sous les auspices de l’UK Research Software Engineers Association (UKRSE) et s’adressait à ceux qui dirigent ou organisent des groupes institutionnels de développement de logiciels de recherche, de même qu’à ceux qui mettent sur pied des réseaux nationaux pour faciliter la création de logiciels destinés à la recherche dans les universités. Une quarantaine de délégués de onze pays se sont retrouvés à cette occasion. Le format de type atelier a permis aux participants de s’unir pour regrouper leurs connaissances, coordonner leurs efforts et démarrer des collaborations.

Les sujets abordés couvraient la plupart des aspects du développement des logiciels scientifiques, par exemple :

  • création et fonctionnement d’une association d’ingénieurs en logiciels de recherche (ILR);
  • gestion du travail des ILR et cheminement de carrière;
  • accumulation de preuves illustrant l’efficacité des groupes d’ILR;
  • réseau international d’associations d’ILR;
  • modalités du travail des ILR dans une institution ou une collectivité.

Les participants se sont tous engagés à faire en sorte que le dialogue se poursuive. Nous vous tiendrons au courant de la situation à mesure qu’elle se développe dans les bulletins à venir et encourageons tous ceux qui pilotent un groupe d’ILR au Canada à envisager d’assister à d’autres événements du même genre.